Haïti/Insécurité

Le porte-parole de la Police nationale d’Haïti a présenté ce jeudi un bilan partiel des incidents enregistrés lors du mouvement de manifestation allant du 16 au 25 septembre 2019, l’opposition politique qui réclame le départ de Jovenel Moïse.

Jeudi 26 septembre 2019((journalistelibre.com)). Quatre morts et plusieurs blessés, le porte-parole de la PNH Garry Desrosiers dit déplorer les incidents survenus au moment des dernières manifestations et exhorte les leaders de l’opposition à notifier la Police nationale d’Haïti les parcours des manifestations avant de piler le macadam.

Manifester est un droit constitutionnel et les agents de la PNH ont l’obligation d’accompagner les manifestants affirme l’inspecteur. Il indique cependant que la police se doit du même coup de protéger la vie et les biens de ceux qui n’intègrent pas le mouvement de protestation.

Le porte-parole de la PNH plaide en faveur du respect des agents de l’institution policière dans l’exercice de leurs fonctions.

Lionel Louidor

louidorlionel@yahoo.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *