Haïti/Insécurité

Des employés du parlement haïtien étaient forcés de regagner tôt leurs demeures ce jeudi en raison des rafale de tirs qu’on pouvait entendre au niveau de Lasalinne un bidonville situé non loin du bâtiment logeant le parlement.

Jeudi 14 février 2019.- Aucune séance n’a pu tenir ce jeudi en raison de cette situation de trouble provoquée par ces tirs nourris, des employés ça et là ont essayé de se mettre à couvert pour éviter d’être victime, comme ça a été le cas la dernière fois au parking du parlement où un député en fonction avait été effleuré par une balle, tandis qu’il était à l’intérieur de son véhicule.

Un peu plus tard les agents de sécurité allaient demander aux visiteurs d’évacuer, seuls les Journalistes et le personnel du parlement étaient autorisés à rester dans l’enceinte du bâtiment. La sécurité du parlement indique avoir pris cette décision pour avoir le contrôle de l’édifice.

Lionel Louidor

louidorlionel@yahoo.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *