Le premier ministre nommé, Fritz William Michel, doit présenter sa déclaration de politique générale le 11 Septembre 2019, au  sénat de la république. Ce sera la deuxième étape du processus, après l’approbation donnée par la chambre basse, le 3 Septembre dernier.

Cette séance s’annonce très mouvementée, avec les sénateurs de l’opposition. Ils estiment que le premier ministre nommé ne « remplit pas toutes formabilités administratives ». Ces sénateurs évoquent un problème de décharge. Ils semblent vouloir tout se permettre pour éviter que le séance ait lieu.

D’autres parlementaires, cependant, continuent de conditionner leur vote au maintient du tiers du sénat, au lendemain du 1er Lundi de Janvier 2020. D’autres, par contre, font des propositions de renvoi de la séance. Ils veulent, d’abord, trouver des ententes pour l’après du 1er Lundi de Janvier 2020.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *