Haïti/Politique

La séance de ratification d’un nouveau premier Ministre est toujours dans l’impasse. Les députés de l’Opposition ne jurent que par la mise en accusation du Président de la République, pour que soit possible la reprise des séances à la Chambre basse.

Lundi 08 juillet 2019 ((Journaliste libre.com)).- L’idée de garder Jean Michel et de renvoyer les ministres du nouveau Cabinet nommé n’est pas bien accueillie par certains partis politiques qui semblent opter de préférence pour un nouveau premier Ministre à la tête d’un Cabinet avec de nouvelles têtes.

De leurs côtés, les députés minoritaires ne jurent que par la mise en accusation de Jovenel Moise, en guise de concession pour débloquer la crise au Parlement.

Selon le président de la Chambre des députés, la concession serait la meilleure option envisageable s’il faut parvenir à une entente entre l’Executif et le Législatif pour dénouer la crise.

Dans la foulée, les mouvements de manifestation perdurent, le procès Petrocaribe reste pendant, et la gourde continue de perdre sa valeur par rapport au dollar.

Lionel Louidor

louidorlionel@yahoo.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *