Haïti/Insécurité

Dans une interview accordée à la presse locale, Jean Rebel Dorcenat, membre de la Commission nationale de désarmement et de réinsertion affirme qu’environ cinq cents mille armes à feu illégales seraient en circulation sur tout le territoire national.

Lundi 12 novembre 2019((journalistelibre.com)).- La commission dénombre en moyenne quatre-vingt seize (96) gangs armés qui opèrent dans le pays principalement à Port-au-Prince.

Le commissaire Jean Rebel Dorcenat a indiqué que ces bandits notoires travaillent sous l’obédience de certains acteurs de l’Executif, de l’Opposition politique et du secteur privé des affaires.

Le numéro un de la CNDDR exhorte les autorités concernées à établir un contrôle strict sur le fonctionnement des compagnies de sécurité en Haïti.

“Seulement 11 personnalités détiennent le contrôle de l’importation d’armes à feu dans le pays ” soutient le commissaire, précisant que les détenteurs d’armes illégales qui théorisent la population ne disposent réellement pas de moyens financiers pour s’offrir un pistolet.

Jean Rebel Dorcenat a par ailleurs dénoncé des menaces dont il fait l’objet depuis son intégration dans la commission.

Lionel Louidor

louidorlionel@yahoo.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *