L’élu de l’Artibonite a déjà adressé une correspondance en ce sens au bureau du grand corps. Le parlementaire dit vouloir agir sans délai. « Je m’engage, dès transmission de la présente, à reprendre mon siège de vice-questeur au bureau du sénat pour son bon fonctionnement »,  écrit le sénateur Delva à Carl Murat Cantave, le président du sénat de la république.

Le sénateur justifie sa décision par la découverte, révèle t-il, de certaines vérités, au regard du rapport de son implication présumée dans des actes liés à des gangs armés. « Je réalise que même ces rumeurs n’étaient pas fondées et qu’il s’agissait de matraquage politique, afin de détruire mon image, particulièrement ma carrière politique », soutient le parlementaire.

Garcia Delva rappelle qu’il s’est retiré volontairement du bureau du grand corps, parce qu’il voulait se mettre à la disposition de la justice. Il ajoute qu’il voulait, par ce geste,  préserver l’image du sénat en général sur le plan éthique et moral.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *