Haïti/Justice

C’est le sénateur lui-même qui écrit au président Carl Murat Cantate, pour lui informer qu’il n’est plus disponible pour assurer ce poste. L’élu de l’Artibonite soutient : « Je veux sauvegarder mon honneur et l’image du Sénat de la république ». Une décision, précise –t-il, motivée par les scandales les liant avec le chef de gang Arnel Joseph.

Le chanteur-sénateur dénonce que des groupes cherchent à ternir l’image de « Tous ceux qui cherchent à apporter une pierre dans la construction nationale ». Garcia Delva, suivant sa lettre, se montre déçu des pratiques de tout ceux qu’il appellerait ces détracteurs. « Ils méprisent la nation de présomption d’innocence, en trouvant tout un appareillage institutionnel les aidant dans leur sale entreprise », s’en plaint-il, avant d’ajouter « Je suis prêt à répondre devant la justice le moment venu ».

Cette indisponibilité pour siéger comme vice-questeur au bureau du Sénat de la République , est intervenue seulement 24 heures après la demande du sénateur Patrice Dumont. L’élu de l’Ouest pensait normal que Garcia Delva ne siège au bureau du grand corps. Ce , à cause de son implication présumée dans des cas de kidnapping en connivence avec le puissant chef de gang Arnel Joseph.

Fanel Delva

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *