Haïti/Migration

Des migrant-e-s haïtiens secourus par la Force de défense royale des Bahamas

Les autorités bahamiennes ont intercepté, le 25 août 2019,  en haute mer cent migrant-e-s haïtiens dont 78 hommes, 15 femmes et 7 enfants. Ces derniers se trouvaient à bord d’une petite embarcation. Ils/elles  tentaient d’entrer clandestinement aux Bahamas, lit-on dans un communiqué  publié par les autorités de cet archipel britannique en date du 27 août 2019, selon des informations rapportés par le Groupe d’Appui aux Rappatriés et Refugiés et ( GARR).  

Les migrant-e-s clandestins ont été appréhendés par la Force de défense royale des Bahamas (RBDF) à 27 kilomètres au Nord-ouest de Highborne Cay, dans le district de Great Exuma (la plus grande des îles des Bahamas avec une longueur de plus de 60 km pour une superficie de 72 km2 ), selon la même source, lit-on sur le site d’information du GARR.

“Ils/elles ont été remis au département de l’immigration bahamienne qui les a conduits au centre de détention Carmichael de Nassau avant d’être déporté-e-s en Haïti dans les prochains jours.”

Il convient de souligner que  depuis le début de l’année 2019,  plus de 400 migrant-e-s haïtiens qui tentaient d’entrer sur les îles britanniques avaient été arrêtés et reconduits en Haïti.

Par ailleurs, les autorités bahamiennes avaient annoncé mi-août 2019, la suspension temporaire de visas pour les ressortissant-e-s haïtiens.

Face aux conditions dans lesquelles les fils et filles d’Haïti continuent de fuir leur pays en quête d’un mieux-être, le GARR s’indigne et s’inquiète.

Il plaide en faveur de la mise en place de vrais programmes socio-économiques afin d’encourager les Haïtiens et Haïtiennes à cesser de risquer leur vie dans des voyages clandestins et incertains en haute mer.

Wilner Jean Louis/GARR

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *