Haïti/Sécurité

La Commission justice et sécurité du grand corps a finalement eu des échanges avec les membres du Conseil supérieur de la police nationale d’Haïti, les pourparlers n’ont malheureusement pas permis d’élucider les faits justifiant la présence des étrangers lourdement armés sur le territoire national, en raison du silence du Directeur général de la PNH qui a fait omission sur certains détails.

Merci 27 février.- Le président de la Commission justice et sécurité du Sénat dit déplorer le fait que la rencontre organisée avec les membres du CSPN n’a pas permis de clarifier une fois pour toutes le doute qui persiste sur les vrais motifs des mercenaires épinglés aux alentours de la BRH le 17 février dernier et leur extradition par la suite, moins d’une semaine après leur arrestation.

Le sénateur Jean Renel Sénatus a indiqué le seul élément d’information dont dispose la Commission est que 5 des 7 étrangers appréhendés étaient entrés au pays à bord d’un avion privé sans qu’ils n’aient eu à respecter les formalités de l’immigration, à savoir un sceau apposé sur leurs passports.

Le Directeur général de la police nationale d’Haïti a délibérément décidé de ne pas fournir certains détails jugés trop sensibles aux membres de la Commission, l’assemblée des sénateurs sera alors saisie soutient le sénateur de l’Ouest qui dit déplorer le comportement de Michael Gedeon.

Lionel Louidor

louidorlionel@yahoo.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *