Haïti/Protestation

Barricades, pneus enflammés, jets de pierres… des chauffeurs de taxi exprimaient leur colère, face à la rareté de carburant. Ils étaient plusieurs dizaines à protester, gallon à la main, pour certains. Et ce, en dépit de l’annonce de l’arrivée de 258 mille barils de pétrole par les autorités en place.

Ils étaient un peu partout, mais sur l’autoroute de Delmas, notamment. Cette journée de tension a paralysé un peu les activités dans la capital, dont le transport en commun. Des informations font état de la saisie de plusieurs tankers dans le quartier de Martissant, en provenance du terminal de Thor. Des chauffeurs de tankers refusent de traverser ce quartier, craignant de se faire prendre par les bandits dans la zone.

Tôt ce 2 Septembre, plusieurs unités spécialisées de la Police Nationale avaient été déployées dans la zone de Martissant, le fief du puissant chef de gang Arnel Joseph. Le directeur a.i de la PNH, Normil Rameau, dit vouloir combattre l’insécurité. Ce, afin de permettre la population de vaquer librement à ses occupations.

Fanel Delva

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *