Haïti/Sécurité

Le Conseil supérieur de la police nationale réuni en séance spéciale élabore un plan stratégique pour garantir la sécurité des vies et bien de la population au cours des deux journées de manifestations lancées par l’opposition politique qui continue de réclamer la démission du Chef de l’Etat.

Vendredi 5 juillet 2019 ((Journalistelibre.com)).- Le Secrétaire d’Etat à la communication qui a annoncé la nouvelle, a préféré centrer son intervention sur le déroulement des examens de fin d’études classique pour annoncer l’engagement du gouvernement de travailler au bon déroulement des épreuves du BAC dans un climat sécuritaire, malgré l’initiative des acteurs de l’Opposition politique qui prévoient de répéter les événements du 6 et 7 juillet 2018 ayant causé des dégâts considérables dans le pays.

Eddy Jackson Alexis a rappelé que les postulants tout comme les manifestants ont le droit de jouir chacun les prérogatives garanties par la Constitution, et la PNH aura à assumer sa responsabilité.

Concernant les revendications relatives au procès Petrocaribe, l’ancien journaliste a rappelé qu’il revient à la justice haïtienne de faire son travail et reste optimiste quand à l’impartialité des autorités judiciaires dans ce dossier.

Lionel Louidor

louidorlionel@yahoo.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *