Haïti/Interpellation

Soixante-dix députés ont écrit au Président de la Chambre basse pour solliciter l’interpellation formelle du premier Ministre Jean Henry Céant et toute l’équipe gouvernementale le lundi 18 mars 2019, en raison des insatisfactions dans l’application de la feuille de route présentée par le PM lors de sa déclaration de politique générale.

Vendredi 15 février 2019.- Ce sont en autres 5 motifs énumérés par les députés qui justifient leur démarche, l’équipe du notaire Jean Henry Céant est reproché pour:

1) Le non respect des engagements pris dans la déclaration de sa politique générale.

2) Son incapacité à résoudre la crise financière qui ronge la population, notamment la dépréciation de la gourde par rapport au dollar.

3) Sa Passivité face aux émeutes des 6 et 7 février dernier.

4) Son silence jugé complice face au phénomène de l’insécurité qui hante la population.

5) Sa gestion du dossier relatif au procès Petrocaribe, dont les manœuvres traduisent selon les députés interpellateurs, une volonté manifeste de faire obstacle à l’aboutissement de l’enquête.

Le Bureau a l’obligation de statuer en conférence des présidents sur la demande des 70 députés, pour savoir s’il faut agréer ou non cette démarche.

Par ailleurs le premier Ministre et deux membres de son équipe sont attendus le 20 mars au Sénat de la République, alors qu’il est parti en mission depuis tantôt 2 jours et doit retourner au pays le 19 mars, soit 1 jour après la date fixée par les honorables députés pour son interpellation.

Lionel Louidor

louidorlionel@yahoo.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *