Malheur aux Haïtiens…

«Cherchez l’Éternel pendant qu’il se trouve; Invoquez-le tandis qu’il est près. Que le méchant abandonne sa voie, Et l’homme d’iniquité ses pensées; Qu’il retourne à l’Éternel, qui aura pitié de lui, A notre Dieu, qui ne se lasse pas de pardonner.» – Esaïe 55 : 6-7

A tous ceux et toutes celles qui croient ou pensent que mes publications personnelles ou sur HAITI via les réseaux sociaux sont des utopies, futiles ou accidentelles, je vous informe qu’une catastrophe pèse sur HAÏTI. Le tremblement de terre du 12 janvier 2010 ayant fait près de 300 000 morts selon les chiffres officiels ne sera pas comparable au cataclysme à venir si les HAÏTIENS ne s’unissent pas afin de trouver une solution définitive à la crise haïtienne car la nature s’en chargera elle-même sous l’ordre du Créateur en vue de soulager la souffrance de ce peuple innocent. Message reçu dans la nuit du lundi 7 octobre 2019 à 1heure 59 a.m. Ce même message a été confirmé dans la nuit du jeudi 10 octobre 2019 à 1 heure 59 a.m.

Malheureusement, le président de la République Jovenel MOÏSE et ses alliés ainsi que les membres de l’opposition politique qui exige le départ du chef de l’État pour accaparer le pouvoir sans aucun projet de société, sans oublier les ennemis internationaux d’Haïti qui font leur jeu pour gérer leurs intérêts ne voient pas l’épée de Damoclès qui plane sur le pays.

Tout d’abord, je m’adresse au président Jovenel MOÏSE. Monsieur le président, vous êtes un très mauvais élève. Malgré les deux ans et quelques mois depuis votre accession à la magistrature suprême de l’État, vous n’avez tiré aucune leçon de vos erreurs afin de montrer votre bonne foi et votre bonne volonté de mieux faire les choses dans l’intérêt de la population haïtienne. Votre ego surdimensionné, votre incompétence, votre manque de leadership, votre insouciance aux cris alarmants de la population et votre incapacité d’être le garant de la bonne marche des institutions montrent clairement que vous ne dirigez absolument rien. Croyez-vous bénéficier du support indéfini de la communauté internationale, dont le Core Group ? D’autres vous diront que les États, particulièrement les grandes puissances, n’ont pas d’amis. Ils n’ont que des intérêts. Par conséquent, du moment qu’ils ne peuvent parvenir à leurs fins en vous utilisant, vous serez abandonné à votre sort sans aucune hésitation à la première occasion.

Toutefois, à l’instar de l’ex-président Michel Joseph MARTELLY, votre mentor, vous avez raté une occasion en or pour marquer l’histoire d’Haïti et celle de l’humanité. Vous êtes sur le point d’être un rejet de l’histoire. Il vous reste une dernière chance de vous ressaisir afin d’éviter que le pays sombre dans le chaos.

Aux membres de l’opposition constituée pour la plupart de parlementaires, d’hommes d’affaires et de politiciens racketteurs. Il faut signaler que nombre de ceux qui se réclament de l’opposition ne sont ni sérieux, ni crédibles, ni légitimes pour se faire passer pour les défenseurs du peuple. Soyez honnêtes avec vous-mêmes. Vous ne défendez que vos intérêts mesquins ainsi que vos privilèges et non ceux du peuple haïtien. Depuis la chute des Duvalier en 1986 jusqu’à la présidence de Jovenel MOISE, nombreux parmi vous (députés, sénateurs, ministres, directeurs généraux, hommes d’affaires) ont fait fortune au sein des différents gouvernements ; vous avez cautionné la dilapidation des fonds de l’État et des deniers publics ; vous avez gaspillé l’avenir de nombreux jeunes en leur offrant des armes et des munitions au lieu de leur offrir des opportunités leur permettant de devenir des citoyens honnêtes et d’être fiers de leur pays. A chaque crise vous faites toujours des propositions à des fins personnelles et jamais un vrai projet de société pour une Haïti politiquement stable, socialement juste et économiquement indépendante. Vous vous proclamez des acteurs du changement et défenseurs du peuple mais vous distribuez de l’argent à des jeunes désespérés pour régler vos comptes et arriver à vos fins personnelles. Ainsi, si vous ne vous détournez pas de vos mauvaises voies, votre sentence sera sévère et drastique. Écoutez Sophonie 1 : 9-13 «9 En ce jour-là, je châtierai tous ceux qui sautent par-dessus le seuil, ceux qui remplissent de violence et de fraude la maison de leur maître. 10 En ce jour-là, dit l’Éternel, il y aura des cris à la porte des poissons, des lamentations dans l’autre quartier de la ville, et un grand désastre sur les collines. 11 Gémissez, habitants de Macthesch! Car tous ceux qui trafiquent sont détruits, tous les hommes chargés d’argent sont exterminés. 12 En ce temps-là, je fouillerai Jérusalem avec des lampes, et je châtierai les hommes qui reposent sur leurs lits, et qui disent dans leur cœur: L’Éternel ne fait ni bien ni mal. 13 Leurs biens seront au pillage, et leurs maisons seront dévastées; ils auront bâti des maisons, qu’ils n’habiteront plus, Ils auront planté des vignes, dont ils ne boiront plus le vin.»

Aux membres de la communauté internationale constituée notamment du Core Group, plus précisément les États-Unis d’Amérique qui considèrent la République d’Haïti comme leur arrière-cour en utilisant depuis bien longtemps des dirigeants corrompus, criminels, des évadés fiscaux et des apatrides pour maintenir cette Nation dans la misère la plus abjecte, je vous informe que votre sentence sera immense si vous ne restituez pas à ce peuple les richesses terrestres, sous-terraines et sous-marines que vous avez pillées ou volées avec la complaisance des dirigeants haïtiens. Habacuc 2 :8 «Parce que tu as pillé beaucoup de nations, Tout le reste des peuples te pillera; Car tu as répandu le sang des hommes, Tu as commis des violences dans le pays, contre la ville et tous ses habitants.»

Les autorités judiciaires qui ont la lourde responsabilité d’agir avec justice et qui ne le faites pas recevront de sévères châtiments car c’est un constat que la majorité des citoyens haïtiens n’ont pas confiance en la justice. Avec beaucoup d’ironie et de désappointement, très souvent des magistrats, chargés de rendre la justice, n’ont pas non plus confiance en la justice vu qu’elle ne contribue point au progrès de la société. Elle est rongée par des prestations de service qui laissent à désirer et par la corruption qui n’est un secret pour personne et qui, comble d’ironie, ne semble déranger personne. Des décisions radicales sont nécessaires si nous désirons réellement une autre société avec une autre justice et des réformes en profondeur. Proverbes 14 : 34 «La justice élève une nation, mais le péché est la honte des peuples.»

Aux députés, sénateurs, présidents, Premiers ministres, ministres, directeurs généraux, directeurs départementaux et maires qui vous alliez aux bandits armés pour créer des troubles dans la cité, si vous ne vous détournez pas de votre mauvaise voie, votre sentence sera sévère. Pour citer Habacuc 2 : 12 « Malheur à celui qui bâtit une ville avec le sang, qui fonde une ville avec l’iniquité! »

Les membres de l’élite économique qui exploitent sans pitié le peuple et qui possèdent plus de 97% des richesses du pays doivent se rendre compte que le pays ne peut plus être géré et gouverné au détriment de la minorité. Vous aussi vous aurez votre sentence. Michée 2 : 1-2 «Malheur à ceux qui méditent l’iniquité et qui forgent le mal sur leur couche! Au point du jour ils l’exécutent, Quand ils ont le pouvoir en main. 2. Ils convoitent des champs, et ils s’en emparent, Des maisons, et ils les enlèvent; Ils portent leur violence sur l’homme et sur sa maison, sur l’homme et sur son héritage.

Aux administrations Préval/Pierrre-Louis| Préval/Bellerive | Martelly/Conille |Martelly/Lamothe | Martelly/ Paul | Privert/Jean-Charles | Moïse/Lafontant | Moïse/Lapin ainsi qu’à tous ceux et toutes celles, que vous soyez HAÏTIENS ou étrangers qui avez fait mauvaise gestion et dilapidé des 3.8 milliards de dollars américains du fonds PetroCaribe, vous risquez de faire les frais ainsi que vos familles et vos générations si elles ne restituent pas les montants qui ont volatilisé. Lisez Ésaïe 33 :1er « Malheur à toi qui ravages, et qui n’as pas été ravagé! Qui pilles, et qu’on n’a pas encore pillé! Quand tu auras fini de ravager, tu seras ravagé; Quand tu auras achevé de piller, on te pillera.»

Aux leaders religieux ou croyants, quelle que soit votre dénomination ou votre foi religieuse, vous aurez aussi votre sentence ou votre passivité et votre inaction face aux dérives qui rongent notre pays.

Aux pères et mères de famille qui représentez un des piliers de la société, vous aurez votre sentence car être parent est une lourde et sacrée responsabilité ! Selon Proverbes 22 : 6. « Elève l’enfant selon la règle (ou : à l’entrée) de sa voie; même lorsqu’il vieillira, il ne s’en détournera point ».

Aux directeurs d’écoles, enseignants et professeurs d’université qui ont pour mission de former et d’éduquer, vous aurez votre sentence également.

A la majorité silencieuse qui acceptez tout et qui restez dans votre zone de confort, vous aurez aussi votre sentence.

Aux patrons de médias qui n’ont pas fait leur travail avec objectivité. Aux journalistes qui déshonorent le métier de journaliste et surtout ceux qui se transforment comme des incitateurs à la violence, vous aurez aussi votre sentence.

Aux membres de la société civile qui devriez se comporter comme des défenseurs de ce peuple mais qui malheureusement avez failli à votre mission, vous aurez également votre sentence.

A toutes les forces vives de la Nation qui vous déresponsabilisez pour culpabiliser l’autre vous aurez aussi votre sentence. A tous ceux et toutes celles qui avez contribué à réduire HAITI en une peau de chagrin et à faire d’elle la risée du monde, vous ne serez pas épargnés. Habacuc 2 :1-3 «J’étais à mon poste, Et je me tenais sur la tour; Je veillais, pour voir ce que l’Éternel me dirait, Et ce que je répliquerais après ma plainte. 2 L’Éternel m’adressa la parole, et il dit: Écris la prophétie: Grave-la sur des tables, Afin qu’on la lise couramment. 3 Car c’est une prophétie dont le temps est déjà fixé, Elle marche vers son terme, et elle ne mentira pas; Si elle tarde, attends-la, Car elle s’accomplira, elle s’accomplira certainement.

Pour conclure, je lance donc une invitation solennelle à la classe politique haïtienne aveugle qui recourt à la violence et à la destruction des biens des paisibles citoyens pour satisfaire ses desiderata personnels au détriment de l’intérêt de la population, et de la Nation en général, de faire une trêve en prenant conscience comme de vrais citoyens, car l’heure n’est plus à la violence ni aux casses.

J’encourage vivement tous les acteurs qui se disent qu’Haïti vient avant leur intérêt de trouver une issue à la crise afin de faciliter la stabilité pour que le pays puisse se relancer dans l’intérêt de tous, et aussi reprendre sa véritable place dans le concert des Nations. A noter qu’HAITI, cette grande nation, connaitra des jours meilleurs et prospères. Cela se fera avec l’émergence d’une classe d’hommes et de femmes honnêtes, intègres, sincères, loyaux, sérieux et crédibles priorisant l’intérêt de la collectivité au détriment de leurs intérêts individuels.

Que Dieu bénisse Haïti !!!

Vive la Nation haïtienne

Amos CINCIR

Ancien Jeune Président de la République d’Haïti

Gouvernement Jeunesse d’Haïti (2015-2017)

Gressier (Haïti) | Jeudi 10 Octobre 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *