Haïti/Politique

On ne peut pas penser aux élections, quoique nécessaire, sans résoudre les grands problèmes de la misère qui gangrènent le quotidien de la population haïtienne”, selon le président du Sénat qui dit reconnaître que le fléau de la faim est une urgence nationale.

Port-au-Prince, Lundi 4 février.- Intervenant au journal “Première occasion” sur Caraïbe fm, le sénateur Carl Murât Cantave qui n’arrête pas une seconde d’encourager le dialogue entre les protagonistes de la crise qui perdure dans la pays, a énuméré les grands chantiers sur lesquels le gouvernement devra travailler s’il tient réellement à l’organisation des élections à la fin de l’année 2019.

Parvenir à l’aboutissement d’un vrai dialogue national, mettre sur pied un Conseil électoral devant réalisé les élections pour renouveler 1/3 du Sénat et la Chambre des députés, résoudre le problème de la dépréciation de la gourde par rapport au dollar, sont entre autres grands défis des autorités gouvernementales, selon le deuxième Sénateur de l’Artibonite.

Carl Murât Cantave a indiqué que par dessus tout, le problème de la faim reste une urgence nationale que l’Executif doit s’empresser à résoudre, avant que ce dernier ne se transforme en émeutes(…)

Le deuxième personnage de la République qui en a profité pour annoncer sa candidature à sa réélection au Sénat, parle du grand dilemme auquel l’Administration Moise-Céant se trouve confronter.

…D’une part il faut redonner espoir à la population pour éviter un éclatement social, d’autre part il est nécessaire d’organiser les élections de cette année pour éviter un vide institutionnel, soutient le président du Sénat.

Lionel Louidor

louidorlionel@yahoo.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *