Haïti/Économie

Les mouvements de protestations en série enregistrés ces derniers jours dans la Capitale et plusieurs ville de provinces ne sont pas sans conséquences sur le quotidien haïtien, des habitants de l’aire métropolitaine de Port-au-Prince ont du mal à trouver de quoi se nourrir, du coup l’eau potable est presqu’inaccesible.

Jeudi 14 février.- A l’annonce de cette courte pause enregistrée par les instigateurs du mouvement “Pays lock”, certains magasins en ont profité pour ouvrir leurs portes. Des rayons presque vides, une activité au rabais c’est ce que l’on pouvait observer dans plusieurs supers marchés de la capitale.

Difficile de trouver de l’eau potable dans les sites de distribution, des citoyens se plaignent de cette pénurie qui selon eux pourrait aggraver la situation.

Au niveau de l’hôpital général une scène de mauvaise augure, depuis le début des protestations aucun médecin n’est sur place pour administrer des soins. Des patients hospitalisés déplorent cette situation et réclament l’intervention urgente des autorités concernées.

Par ailleurs le président de la République est sorti de son mutisme, Jovenel Moise indique avoir ordonné à son premier Ministre d’intégrer l’Opposition politique dans le gouvernement.

Lionel Louidor

louidorlionel@yahoo.fr

Crédit photo: google

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *