Haïti/Politique

L’organisation politique “Pitit Desalin” salut l’accord trouvé entre les partis politique de l’opposition réunis en début de semaine pour décider de “l’après Jovenel Moise.

Jeudi 14 novembre 2019((journalistelibre.com)).- S’il est bien vrai que le leader de Pitit Desalin salut l’entente trouvée entre les différents acteurs de l’opposition politique qui ont élaboré pour ensuite signer ce document de sortie de crise stipulant qu’un juge de la Cour de cassation devra remplacer le Président Jovenel Moïse si toutefois les revendications populaires concernant la démission du Chef de l’Executif apportent fruits, Jean Charles Moïse indique cependant que ce n’est pas un chèque blanc accordé aux protagonistes de la crise.

L’opposant farouche au Pouvoir signale qu’il garde les yeux grands ouverts sur les actions de la Passerelle pour vérifier si les choix de la structure tiendront compte des besoins des couches les plus défavorisées du pays.

L’ancien sénateur Jean Charles Moïse annonce par ailleurs une journée de manifestation le lundi 18 novembre, l’objectif est toujours de contraindre Jovenel Moïse à démissionner.

Lionel Louidor

louidorlionel@yahoo.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *