Haïti/Sécurité

La circulation d’armes illégales en Haïti devient de plus en plus inquiétante en raison du climat de l’insécurité à la solde de cette réalité qui ronge le quotidien du citoyen haïtien. Le président de la Commission Justice et Sécurité du Sénat, Jean Renel Sénatus dévoile que plus d’une centaine d’armes illégales seraient en circulation au parlement.

Lundi 25 février.-En marge d’une conférence de presse donnée au parlement haïtien pour annoncer un nouveau report de la rencontre programmée avec les membres du Conseil supérieur de la police nationale qui doivent s’expliquer sur l’extradition des 7 mercenaires épinglés aux alentours de la BRH le 17 février dernier, le sénateur Jean Renel Sénatus en a profité pour attirer l’attention sur la nécessité d’adresser au plus haut niveau de l’Etat, le problème de la circulation d’armes illégales dans le pays.

“Un nombre écrasant de parlementaires sont protégés par des agents de sécurités lourdement armés et qui ne sont affectés à aucune unité de la PNH encore moins à un corps militaire, cependant ils ont en leur possession des armes de guerre” informe le sénateur de l’Ouest.

Jean Renel Sénatus dit déplorer le fait que sa proposition de loi relative à la circulation d’armes illégales déposée depuis 2016 au Bureau du Sénat, n’a jusqu’à date été prise en compte par les pères-conscrits.

Signalons que les membres du CSPN sont attendus ce mardi au Sénat, en vue d’honorer l’invitation de la Commission justice et sécurité reportée à 2 reprises.

Lionel Louidor

louidorlionel@yahoo.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *