Les parlementaires se sentent en insécurité au bicentenaire, et décident de ne plus siéger au parlement haïtien. Et cela, depuis plus de deux mois. En conséquence, le président du grand corps, Carl Murat Cantave, veut déplacer la questure, son bureau et la comptabilité pour les établir dans un hotel de Pétion-ville. Le coût: Deux mille Cinq Cents (2500) Dollars par mois pour chaque bureau, pendant deux mois.

Outre cette somme, il faut un dépot de garantie de Sept mille Cinq cents (7500) dollars. Les fonds de garantie devront étre remboursés au trésor public, si tout se passe comme prévu. Le président du sénat de la république explique qu’il ne peut plus exposer sa vie et continuer à exposer sa résidence privée, en travaillant chez lui. Carl Murat Cantave poursuit: « Il faut mieux coordonner le travail de l’administration du sénat. Donc, il faut mettre les responsables dans un même espace ».

Le président du grand corps ne veut plus risquer sa vie au bicentenaire, expliquant que deux policiers l’avaient déjà prévenu n’être pas en mesure d’assurer sa sécurité, s’il va au parlement. Le budget de ce doux projet est déjà à l’étude au niveau de la cour supérieure des comptes. Rien n’est encore décidé.

Fanel Delva

Source: Radio Caraibes

Crédit photo: Google

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *